Transports

Des violences routières toujours trop nombreuses en France

Il y a bien trop de victimes d’accident de la route dans notre pays. Les préjudices corporels sont quelques fois mortels, mais les personnes qui s’en sortent ne sont pas totalement indemnes même après leur hospitalisation et leur rééducation. Un accident ça reste gravé à vie dans la tête d’une victime, elle ne vivra plus jamais comme avant, ses déplacements lui feront toujours penser à son passé.

Les victimes d’accident sont-elles assez informées de leur droit ?

Les dossiers d’indemnisation dans le cadre des violences routières sont compliqués, les victimes ont bien du mal à comprendre ce qui est proposé pour réparer leurs dommages corporels. Tous n’iront pas chez un avocat pour défendre leur cas, bien souvent ce sont les assurances entre elles qui font les démarches et lance la procédure d’indemnisation pour accident.

Pour en savoir plus, on peut contacter des juristes, des experts en droit des victimes d’accident.

Une indemnisation préjudice corporel à l’amiable ou en justice ?

Il faut savoir que les violences routières lorsque qu’elles font uniquement de la casse matérielle ce n’est pas très grave, les assurances vont lancer la prise en charge des réparations. Pour réparer les préjudices corporels c’est une toute autre histoire. Certains cas sont gravissimes (tous le sont bien sûr) cependant une indemnisation d’accident avec handicap est plus complexe que d’autres. Il faut relever dans ce cas que de nombreux examens seront réalisés, une expertise médicale qui va déterminer l’importance des dommages corporels viendra se greffer au dossier de la victime.

Il n’y a pas de barême d’indemnisation pour violences routières, ne soyez pas surpris, c’est sans doute mieux que si il y en avait car aucun accident n’est identique et surtout aucune victime n’est touchée de la même façon.

Des violences routières toujours trop nombreuses en France